01.43.07.55.02 / 22 rue Charles Baudelaire 75012 PARIS

Les plages, un lieu de prédilection

Par Alain Cloarec


Le littoral français, avec ses 4000 kilomètres de côtes est un terrain propice à la détection de loisir. Chaque année, les vacanciers laissent derrière eux une quantité considérable de pièces, bijoux etobjets diversqui s’enfoncent dans le sable que seuls les prospecteurs bien équipés peuvent retrouver. Dans certaines régions, des épaves peuvent même réapparaître après de grosses tempêtes ou de gros coefficients qui brassent les plages.


Le prospecteur intéressé par cette recherche peut s’y livrer en toute tranquillité, soit l’été en fin de journée quand la plage se vide, soit en arrière-saison, après le passage des grandes marées. Il pourra alors apprécier l’immensité des plages redevenues sauvages tout en se livrant à une activité qui n’exige pas une grande expérience (quoi que !) mais plutôt un matériel adapté et la connaissance de quelques règles simples…



LES DETECTEURS


Les modèles “entrée de gamme” peuvent opérer là où la minéralisation est peu élevée, sur sable sec. Malheureusement, c’est aussi à cet endroit que les monnaies et bijoux sont le plus profondément enfouis, mais aussi que l’on en perdra le moins. Leur faible puissance ne leur permet pas d’être très efficaces si ce n’est en période estivale quand les objets viennent d’être perdus. Il est presque impossible d’obtenir de bons résultats sur sable humide avec ce matériel. Un bon nombre de détecteurs de métaux seront efficaces sur sable sec mais seront sujets à de nombreux faux signaux à l’approche du sable humide.

Seule exception, le Compadre Pro de Tesoro qui permet un bon rendement et une bonne pénétration des effets de sol sur toute la plage avec quelques petites perturbations sur sable mouillé. Le X-Terra 305 de Minelab est également  un des détecteurs de métaux avec une bonne approche de la détection sur plage, sans que l’utilisateur soit trop sanctionné. N’hésitez pas à demander à votre revendeur si le détecteur de métaux que vous utilisez est  prévu pour subir une modification interne du préréglage des effets de sol... mais préférez  un détecteur adapté. Si l’appareil ne donne pas satisfaction, ramenez-le chez votre revendeur pour effectuer un échange.


Le milieu de gamme

Les “milieu de gamme” sont des appareils qui offrent une puissance de détection plus confortable. Ils sont généralement préréglés contre les effets de sol moyens et peuvent même disposer d’unpotentiomètre “ground balance”. Terrestres, ils sont efficaces sur des terrains de minéralisation  moyenne, comme celle des bois et des champs, mais tendent à une certaine instabilité sur le sable humide. Il existe sur le marché des appareils très polyvalents et spécialement étudiés pour offrir debons résultats sur terre comme sur plage. Le Silver Sabre Pro de Tesoro fait preuve d’une extraordinaire polyvalence quel que soit l’endroit prospecté. Il est vrai aussi que tous les modèles de ce fabricant passent relativement bien sur sable humide et dans l’eau (mis à part le Tejón Pro et le Redoutable ou Easy Gold qui sont vraiment des  détecteurs de métaux de terres intérieures). Le X-TERRA 705 de Minelab a un mode spécialement conçu pour la prospection sur plage et permet tous types de recherches en conservant une puissance confortable (il sera quand même beaucoup plus puissant en détection dans les terres intérieures). L’Invincible de Tesoro équipé du ground balance est imperturbable pour peu que l’on sache se servir du réglage du potentiomètre à 3 tours.




La troisième catégorie regroupe les détecteurs de métaux haut de gamme qui peuvent normalement détecter sur un bon nombre de terrains. Là encore des détecteurs de métaux se détachent du lot car la prospection sur sable humide ne permet pas toujours de conserver une bonne puissance et une bonne stabilité. Le prospecteur qui veut “rentabiliser” au plus vite son appareil doit s’orienter sur du matériel adapté. 



Il peut choisir un détecteur de métaux fonctionnant par système à induction pulsée, qui est insensible à la minéralisation du bord de mer, mais qui ne possède malheureusement pas de discriminateur (à chaque signal le prospecteur doit creuser). Il existe le TIGER SHARK de Tesoro, le TDI de White’s, sans doute le plus performant de tous ces appareils, qui sont peu nombreux sur le marché. Certains qui affectionnaient cette technologie dans le passé, s’orientent maintenant vers le système B.B.S. Broad Band Spectrum. Le SOVEREIGN GT, le SAFARI, l 'E-TRAC et le CTX 3030 de Minelab ont été et sont les seuls à utiliser cette technologie qui est certainement ce qui se fait de mieux dans le genre. D’une extrême polyvalence, ces détecteurs de métaux se moquent éperdument de la minéralisation, mieux, il s’en servent pour mieux pénétrer le sol, offrant au prospecteur de hautes performances. Le SOVEREIGN GT gère automatiquement la bonne fréquence à utiliser en fonction de la hauteur de la minéralisation, et possède de plus une discrimination à toute épreuve...





En terme de puissance, on ne peut pas passer sous silence les détecteurs de métaux du GPX 5000 ou GPZ 7000 de Minelab qui sont des appareils très spécifiques pour la recherche de pépites et petits objets sur des terres hautement minéralisées comme on en trouve en Australie. Les prospecteurs français ont tout de suite compris que de tels détecteurs de métaux pouvaient avoir leur place pour la recherche de bagues sur les plages. Bingo, les résultats obtenus ne se sont pas fait attendre et sont assez révélateurs de la puissance de ces détecteurs de métaux… Des bagues peuvent être détectées jusqu’à 60 cm… Ça laisse rêveur.

                                  


La quatrième catégorie regroupe les appareils spécialement conçus pour la plongée en milieu salin. On peut citer le TIGER SHARK de Tesoro qui possède deux types de fonctionnement - TR discriminate (détection en tous métaux avec élimination de petits métaux ferreux) et VLF (recherche silencieuse), l’EXCALIBUR de Minelab totalement étanche jusqu’à 60 m. L’INFINIUM et le SEA HUNTER de Garrett, le 1280 X et le CZ21 de Fisher







MATERIEL ANNEXE




Une bonne pelle spéciale plage
ou un piochon U.S. (avec un manche plus long) satisferont les plus exigeants. Le casque n’est certes pas indispensable mais très utile pour s’isoler du bourdonnement que provoquent les vagues et le vent. Il permet de capter le plus léger signal émis par le détecteur.

Les cartes marines sont utiles pour connaître le sens des courants sur le bord des plages, en effet un grand nombre d’objets seront déposés selon le sens des courants (certaines zones seront à passer au peigne fin). 

 


Deux pochons, 1 "sac à tout" pour le premier et 1 “sac à monnaies” pour le second. Il sera facile de déposer les petites “ordures” dans les poubelles (action utile aux yeux de tous) plutôt que de les laisser sur place au risque de blesser quelqu’un . A ce titre, il est important de souligner que de nombreux prospecteurs laissent encore traîner derrière eux de gros déchets métalliques voire même des barres de fer coupantes qui peuvent blesser les usagers de la plage. Ces personnes sont totalement inconscientes du danger qu’elles peuvent occasionner et du risque de voir un jour fleurir à leur grand étonnement un arrêté préfectoral interdisant la plage aux prospecteurs

Protégez le boîtier de votre détecteur par un sac nylon si vous n’avez pas opté pour la protection pluie contre le sable et les embruns. L’humidité mettrait rapidement un terme à vos prochaines recherches. Prévoyez un jeu de piles supplémentaire pour ne pas rester en rade le jour où vous ferez vos meilleures trouvailles...



QUELQUES CONSEILS...


Il n’est pas souhaitable de prospecter au hasard mais plutôt de concentrer sa recherche sur la partie la plus fréquentée par les estivants et marchands ambulants... La recherche sur sable humide s’effectuera à marée basse, dans les zones les plus creusées par la mer (manque de sable). C’est dans l’eau que la plupart des bijoux se perdent. Une zone intéressante doit vous permettre de trouver de nombreuses monnaies en quelques minutes, les bagues en or plus lourdes seront généralement plus profondes… et plus rares… Vous devez savoir qu’une bague perdue dans l’eau s’enfonce irrémédiablement à des dizaines de centimètres par le simple fait du brassage du sable par les vagues. ..



CONCLUSION


Si vous voulez être en mesure de prospecter efficacement en toutes occasions, il convient d’être équipé du matériel adapté. La prospection sur sable sec ne pose aucun problème quel que soit le modèle de détecteur employé. La performance et l’aptitude à discriminer certains objets indésirables seront les seules différences avec un haut de gamme. La discrimination d’objets comme les tirants de boîtes et capsules en aluminium, entraîne bien souvent celle de certaines monnaies modernes et bijoux. Ceci est valable pour tous les détecteurs en service actuellement, que l’on ne vous fasse pas croire le contraire... ".