01.43.07.55.02 / 22 rue Charles Baudelaire 75012 PARIS

Choisir son détecteur







Par Alain Cloarec


" Vous êtes en droit de vous poser de nombreuses questions avant d’acquérir un détecteur de métauxQuelle est la meilleure marque ? Quel modèle choisir ? Quelles sont les réelles performances du détecteur sur le terrain ?... L'achat d'un détecteur de métaux nécessite une réflexion au préalable. Le choix n’est en effet pas très facile parmi les fabricants qui dominent le marché dans le monde et qui proposent de ce fait, de très nombreux modèles.


Les plus réputés sont : Minelab, Tésoro, Nokta, Fisher, White’s, C.Scope, Garrett, Teknetics. Dernier venu dans ce monde fermé de la “chasse au trésor”, XP, qui mérite une attention car il s’agit d’un fabricant français. Tous ces fabricants représentent un choix d’un peu plus de 100 modèles, allant du bas au haut de gamme, en passant par des appareils entièrement submersibles. Il faut savoir que pour rester compétitifs, les fabricants doivent investir chaque année des sommes considérables dans la recherche et la mise au point d’appareils de plus en plus perfectionnés, mais aussi de plus en plus simples, plus légers et de moins en moins chers. En ce qui concerne la puissance, peu de fabricants arrivent à progresser en employant d’anciens systèmes. Minelab est à notre connaissance le seul fabricant qui arrive à développer de nouvelles technologies totalement innovatrices pour offrir plus de puissance et une meilleure analyse des cibles détectées. Ces fabricants se livrent entre eux une concurrence redoutable dont se réjouit l’utilisateur qui peut espérer trouver ainsi à sa disposition des équipements de plus en plus performants...

Le but de cette Fiche Conseil est de souligner les points importants à considérer avant d’envisager l’achat d’un détecteur de métaux.

 


L'IMPORTANCE ET LES DANGERS DE LA PUBLICITE

Il faut se méfier de certaines publicités trop tapageuses vantant les prouesses d’un détecteur pour sa capacité à détecter une pièce de monnaie à plusieurs dizaines de centimètres. Une telle affirmation est difficile à vérifier en raison du nombre de paramètres qui influencent la performance d’un appareil. Ce qui est vrai dans l’air ne l’est pas forcément dans le sol, l’aptitude à pénétrer un sol pouvant varier d’un modèle à l’autre. Il n’est d’ailleurs pas rare que des produits de milieu de gamme aient un meilleur comportement que certains hauts de gamme sur ces terrains impénétrables Cette minéralisation crée par la présence de l'homme peut dissimuler de véritables petits trésors... 


Faites votre choix en fonction du type de terrain où se dérouleront normalement vos recherches, et préférez, si vous débutez un détecteur de métaux polyvalent à un détecteur trop spécifique. Gardez en souvenir que la puissance n’apporte pas la polyvalence. La publication de bancs d’essais dans la presse spécialisée doit normalement permettre aux prospecteurs de se faire une bonne idée du type de matériel qu’ils peuvent acquérir. Mais ces derniers sont parfois contradictoires et dirigés qu’ils ne facilitent pas leur choix. Il suffit de lire certaines publications ou visionner certaines vidéos pour constater que le détecteur de métaux qui était le meilleur (avec banc d’essai à l’appui) se retrouve quelques mois plus tard complètement dépassé, avec énormément de défauts... bref, sans intérêt.


Même si cette tendance est un peu à la baisse, soyez vigilants !

Ayez à faire à de vrais professionnels qui vous informeront de façon précise sur son fonctionnement et sa réelle capacité à détecter une monnaie ou tout autre objet, éventuellement ils vous le confieront pendant quelques heures. Faites vous conseiller par des spécialistes qui ont une bonne connaissance de tous les détecteurs de métaux du marché. Trouvez un prospecteur confirmé ayant eu plusieurs types de détecteurs de métaux est un bon moyen de faire son choix si ce dernier oriente ses recherches sur les mêmes types de terrains que vous. Vous pouvez également participer à des rassemblements de prospecteurs que nous organisons avec l’aide d’associations que nous soutenons. Attention, elles sont de moins en moins nombreuses et nous avons pu vérifier que certains responsables dictaient d’autres buts associatifs. Il vous sera facile d’essayer un grand nombre de détecteurs de métaux présents sur le marché, et vous aurez même peut-être la chance d’en gagner un...


Vous pouvez également demander conseil auprès des revendeurs “PLANETE DETECTION” présents sur le territoire national. Ces passionnés de détection depuis de nombreuses années vous conseilleront bien.

 


LA DISCRIMINATION


Si tous les appareils sont équipés d’un discriminateur (potentiomètre permettant par sa position d’éliminer certaines natures de métaux en fonction de leur conductibilité), leurs aptitudes à discriminer ne sont pas pour autant identiques. Certains détecteurs de métaux sont plussensibles aux métaux ferreux que d’autres et les éliminent donc moins bien...mais peuvent aussi masquer des objets intéressants.


Vous devez absolument pendant les essais en boutique et quel que soit le détecteur utilisé, passer l’objet que vous cherchez à éliminer à différentes distances et vitesses de balayage du disque. Ce test révélateur vous permettra une première approche des possibilités de discrimination du détecteur.


Certains prospecteurs rechercheront une bonne discrimination des objets ferreux s’ils recherchent des pièces de monnaies et autres objets, alors que s’ils s’orientent vers le militariat... ils rechercheront tout type et nature de métaux. Bien que les appareils soient généralement polyvalents, faites tout de même votre choix en fonction du type de recherche que vous voudrez effectuer.
Il est très important de noter que la discrimination de certaines capsules aluminium entraîne la plupart du temps le rejet de monnaies, bijoux... il n’y a pas de miracle de ce côté, bien qu’avec des détecteurs de métaux comme le X-TERRA 705, L'E-TRAC, et plus récemment le CTX 3030 de MINELAB, vous frôlerez presque la perfection de l’identification.


Attention si l’on vous assure que le détecteur de métaux proposé élimine parfaitement le type de déchet proposé. La démonstration peut être facile à réaliser si l’on dispose de plusieurs types de tirettes ou capsules et que le vendeur conserve pour les tests celles qui s’éliminent un peu mieux que les autres. La vitesse de balayage et la distance à laquelle on présente l’objet par rapport au disque ont également une grande influence sur sa discrimination.
Dernier point : l’élimination d’une tirette entraîne bien souvent celle d’objets “désirables”. Vérifiez après l’élimination de la cible si les autres objets sont toujours détectés.


La dernière mise au point concerne les types de monnaies qui peuvent être utilisés pour les bancs d’essais. Bien qu’en argent toutes les deux, la monnaie de Charles VII et le franc Napoléon ont chacune un degré d’élimination différent. La teneur en argent y est pour beaucoup, mais si l’on rajoute à cela le temps passé en terre et le type de terrain dans lequel la monnaie a séjourné... Il arrive aussi que la monnaie soit cristallisée, corrodée ou totalement oxydée de vert de gris. Les monnaies en or peuvent également avoir différents niveaux d’élimination. Pour les bijoux tels que les bagues, des paramètres feront que certaines s’élimineront “beaucoup” plus facilement que d’autres alors que les tests à l’acide indiqueront qu’elles ont le même carat...??? C’est à ne rien y comprendre !


Sachez aussi qu’un anneau, une bague ou une boucle d’oreille cassée sont quasiment indétectables. Lors de l’achat d’un détecteur de métaux, munissez-vous de vos échantillons sans trop tenir compte des informations que vous avez pu lire. Evitez de tester le détecteur avec le Napoléon III diamètre 30 mm qui est quasiment impossible à discriminer, mais plutôt avec vos monnaies et bijoux qui seront beaucoup plus révélateurs. Il n’y a pas de miracle dans ce domaine sauf peut-être avec certains détecteurs hauts de gamme, mais attention à bien maîtriser les différents réglages car vous savez ce que vous trouvez, mais en aucun cas ce que vous ne trouvez pas....

 

 


LA CORRECTION DE L'EFFET DE SOL


Ce réglage permet d’adapter le détecteur de métaux au type de sol sur lequel vous voulez prospecter. Certains prospecteurs n’assimilent pas bien ce réglage qui équipe ou non un détecteur de métaux. Il ne faut pas confondre le “réglage automatique” avec “préréglage” ou le “réglage manuel”, ce sont trois modes différents.



LE NOTCH


Bien qu’imparfait, ce système est le plus adapté pour éliminer certains détritus tout en conservant une grande partie des objets intéressants. En effet, par ce réglage on peut sélectionner ou rejeter une certaine nature et forme de métal. Pour la tirette de boîte aluminium, vous calerez le notch sur le type d’anneau le plus souvent rencontré pendant votre prospection. Après avoir effectué ce réglage vous constaterez que vous pourrez éliminer une grande partie des tirants de canettes. Le notch n’est pas à utiliser systématiquement mais il peut être pratique d’en disposer. Sa fiabilité n’est pas de 100 % mais il peut rendre de grands services lorsque l’on se trouve par exemple sur des terrains pollués de billes de plomb ou capsules entre autres...Le X-Terra 705 de Minelab couple l’identification visuelle avec celui du signal audio (grave/aigu) et en fait un des plus performants.



MULTI-NOTCH ou MULTI-DISCRIMINATION


Le multi-notch ou la multi-discrimination équipent certains appareils disposant généralement d’un écran à cristaux liquides. Le système de fonctionnement est identique à celui du Notch (voir ci-dessus) mais peut ouvrir ou fermer plusieurs fenêtres en même temps (fenêtres généralement sérigraphiées sur le vu-mètre et qui représentent soit des bagues, capsules ou monnaies, ou tout simplement des chiffres numériques d’identification de la conductibilité du métal). A programmer sur le terrain en fonction des déchets à rejeter et si vous en avez vraiment besoin.



LA DOUBLE DISCRIMINATION


Le 1265 X Fisher a été un des premiers détecteurs de métaux à posséder la double discrimination. Le TEJON de Tesoro est aujourd’hui le seul à utiliser ce système. Sachez simplement que ce système regroupe deux potentiomètres sur un même et seul discriminateur. Nous vous conseillons de réfléchir sur l’utilité d’un tel système qui n’a pas réellement de grands avantages si ce n’est de confirmer la présence d’un métal ferreux lorsque vous utilisez de faibles niveaux de discrimination.

Exemple: vous placez votre premier niveau de discrimination sur 3 pour éliminer de petites masses ferreuses. Lorsque vous détectez un objet mais que le signal crachote légèrement, vous basculez sur le deuxième discriminateur qui sera préalablement placé sur 3,2. Si le signal reste identique vous devez creuser. Si le signal a tendance à être un peu moins net (même très légèrement), il y a peu de chance que ce soit intéressant, c’est certainement un métal ferreux.




L'ANALYSE VISUELLE


L’écran numérique permet de visualiser un numéro correspondant à l’identité d’une cible détectée. Ce renseignement supplémentaire détermine la conductibilité de l’objet et vous aide à l’identifier plus facilement. Plus le nombre sera haut et plus l’objet détecté sera conducteur, alors qu’en se situant dans l’autre sens, ce nombre vous indiquera la présence d’un objet ferreux. Un détecteur équipé d’un simple contrôle de discrimination ne peut pas déterminer si l’objet détecté est plus ou moins conducteur. Vous pouvez ainsi analyser plus facilement une cible non ferreuse qui pollue votre terrain de jeux.

 

 

 

 

 

LA REVENTE D'UN DETECTEUR DE METAUX


De nombreuses raisons peuvent vous amener à vous séparer de votre détecteur de métaux. Acquérir un appareil milieu de gamme et opter plus tard pour un modèle complémentaire ou plus performant arrive souvent. Le marché de l’occasion existe mais il faut savoir que certains modèles sont très facilement revendables et d’autres pas. Théoriquement, votre vendeur connaît le marché de l’occasion et doit vous diriger pour votre premier achat sur du matériel facilement revendable, neuf ou occasion.



LA GARANTIE


Renseignez-vous auprès de votre revendeur sur le service après-vente. Il est très important que celui-ci soit effectué chez le fabricant et dans les meilleurs délais. Certains revendeurs importent des détecteurs de métaux via d’autres réseaux, et ne passent pas par l’importateur officiel pour la France. Ils sont de ce fait incapables de faire réparer certains détecteurs de métaux vendus. Vérifier la langue sur les autocollants qui définissent les fonctions de l’appareil.

Le détecteur de métaux est fait pour être sorti par tous les temps mais il est vrai que le soin que vous lui apportez prolongera son bon fonctionnement. Ne l’ouvrez en aucun cas, joignez votre facture d’achat à l’appareil pour que le service après-vente valide votre demande de réparation. Veillez à ce que le numéro de série situé sur l’appareil soit visible. Sans ce numéro, qui valide une importation officielle, la garantie n’est pas couverte.



LES CONTREFAÇONS


Il n’y a pas que dans le “prêt à porter” qu’il existe de nombreuses contrefaçons. Le détecteur de métaux est un marché tellement “porteur” que des copies sortent de certaines usines. Si l’aspect peut sembler conforme à nos détecteurs de métaux, l’électronique et les systèmes employés, ne sont pas comparables. Ne comptez pas non plus sur le service après-vente. Une raison de plus pour passer par le réseau officiel. Si vous avez des doutes sur la provenance d’un détecteur, appelez le fabricant ou son représentant légal sur le territoire national. Le numéro de série permet aussi d’identifier l’origine d’un détecteur de métaux. (Fiche info  "Alerte aux contrefaçons")



EN CONCLUSION...


Ne vous précipitez pas pour votre achat. Les bancs d’essais ne sont pas tous à prendre en considération. N’hésitez pas à rentrer en contact avec des passionnés de détection, participez aux sorties que nous organisons avec certaines Associations que nous soutenons. Elles vous permettront de rencontrer de nombreux passionnés qui seront à l’écoute de toutes vos questions. Préférez un professionnel qui a pignon sur rue car la détection est une affaire de spécialistes en sachant bien évidement qu’il faut de tout pour faire un monde...
Enfin, protégeons ensemble le patrimoine archéologique en respectant la loi